Ann Butt, lauréate d’une bourse de médecine de la part du gouvernement australien, interrompt ses études pour se spécialiser dans les soins par le mouvement. Danseuse professionnelle, que les abus de la part des chorégraphes et des professeurs de danse avaient obligée à prendre une retraite anticipée de la scène, Ann a dévoué sa vie à explorer comment chacun pouvait travailler en harmonie avec son corps, non seulement d’un point de vue énergétique, mais surtout d’un point de vue kinesthésique, c’est-à-dire à partir du mouvement.

1981:     Dance Kinetics (programme entièrement élaboré pour les danseurs)
1992:     Health Kinetics (programme ouvert à tous)
2002:     Synchro-Kinetics (début du programme en France)
2008:     Maladie puis décès d’Ann, Christian D’Hau assure la relève et la continuité du programme
2010:     KineSynergies (expansion du programme pour inclure l’aspect quadridimensionnel de la personne)
2013 :    Création de l’Institut de Recherches et d’Applications des Thérapies par le Mouvement
2014:     KineSynergies Pro (formations destinées aux professionnels de la santé ainsi qu’à toute personne désirant
             se spécialiser)
             Installation au Centre Colomblanche, Château de Verdalle, au sud-ouest de Castres
 

Création : Ann Butt

Née à Sydney, Australie, le 19 août 1937 dans une famille de danseurs et d’athlètes, Ann Butt a passé toute sa vie dans le milieu du développement physique jusqu’aux niveaux les plus élevés. Après avoir étudié avec de nombreux grands danseurs – théoriciens et praticiens – Ann a poursuivi des études pour étendre ses connaissances aux domaines de la médecine conventionnelle et des médecines traditionnelles afin de découvrir les effets et les réactions physiques/physiologiques qui prennent place dans notre corps.

Ann était en fait toujours convaincue de l’interdépendance des systèmes dans le corps – une notion relative jeune dans le milieu médical occidental. Ceux dans le milieu artistique – et principalement la danse – à l’époque n’étaient pas plus intéressés, préférant ignorer les aspects de santé pour l’amour de l’art, et mettant par la même occasion la santé de nombreux enfants et jeunes danseurs en danger.

Sa quête la conduisit à étudier de nombreuses disciplines orientales (Yoga, Tai Chi, Qi Gong, Reiki…) et occidentales (Feldenkrais, Technique Alexander, Touch for Health…) pour en comprendre les bienfaits et ce que chacune d’entre elles peut apporter.

Après 40 ans de recherches et d’essais, Ann a créé un programme qui tient compte de la globalité de l’être humain pour lui permettre d’équilibrer tous les aspects physiques et physiologiques et touchant les autres corps.

Bien plus encore que les applaudissements sur les scènes internationales où elle s’est produite en tant que danseuse, ce sont sa passion pour l’humain, son amour pour les autres et sa dévotion pour ses étudiants qui lui ont valu tant d’estime et d’appréciation.
 

Développement : Christian D'Hau

C’est un parcours très atypique qui caractérise le chemin de Christian D’Hau. Après avoir été parachutiste, avoir travaillé sur des plateformes pétrolières de par le monde, Christian ressent le besoin urgent de se (re)connecter avec lui-même. Il décide dès lors d’émigrer en Australie pour échapper à un milieu qui l’empêchait de s’épanouir et change complètement de direction, se dirigeant vers les arts pour lui permettre d’exprimer sa sensibilité. Il étudie la danse à Sydney, de manière intensive, jusqu’à l’obtention d’un diplôme d’enseignant (Diploma in Education), se spécialisant dans plusieurs styles de danse ainsi que dans la thérapie par le mouvement, plus spécifiquement les méthodes de KineSynergies – qui se nommaient alors Health Kinetics.

Après douze années passées en tant que danseur professionnel avec la Freelance Dance Company à Sydney, Christian se concentre sur l’enseignement, en particulier de la danse sous plusieurs aspects (danse classique, contemporaine, jazz, danses de salon, danses latines, improvisations, danses du monde) et de la KineSynergies. Il étudie alors également la méthode Pilates, idéale pour le développement musculaire nécessaire à sa profession.

Christian s’occupe également de tout le programme de danse et de mouvements dans une université privée, l’Australian College of Physical Education, et enseigne dans plusieurs autres universités et lycées, tout en faisant partie de certains comités qui gèrent ces matières (NSW Board of Studies ; ACPE Redlands ; etc.). Il décide alors de se lancer dans une maîtrise (Master of Education Administration), études qu’il doit interrompre lorsqu’il revient s’installer en France pour raisons familiales.

C’est en Alsace qu’il prend d’abord la direction puis la présidence d'une association de formation pour adultes, et où il reprend également les cours en KineSynergies – alors connues sous le nom de Synchro-Kinetics pour la France, et qui étaient jusque-là enseignés par sa défunte épouse Ann Butt-D’Hau, fondatrice du programme.

Le destin et sa quête personnelle le conduisent à rencontrer Francine Schneeberger, dont la philosophie et les projets correspondent entièrement à ce qu’il cherchait. L’amour des autres et le désir de leur venir en aide est une valeur qu’ils partagent. « Je peux donner le meilleur de moi-même et être qui je suis vraiment. » En octobre 2012, Père Jean-Séraphim (Jean-Yves Leloup) unit Francine et Christian lors d’une cérémonie de mariage sur la montagne d’Arunachala, à Tiruvannamalai, en Inde.

Aujourd’hui, il propose des séances hebdomadaires, des stages intensifs, des formations professionnelles ainsi que des conférences à l’intention de celles et ceux qui aspirent à une reconnexion avec eux-mêmes à travers leur corps, leurs énergies et leurs émotions.
 

Son message
Donner l’occasion et des outils que je peux humblement apporter à chacun pour (re)connecter avec son propre corps est un de mes objectifs les plus chers. Voir chacun des participants aux séances de KineSynergies devenir plus conscient de son corps, l’accepter, apprendre à être patient avec lui, apprendre à l’aimer, à le lire, à comprendre les messages qu’il nous donne, à ne pas le juger, mais à le persuader à se développer, à donner tout ce qu’il peut – tout cela avec un amour infini – est chaque fois un événement qui me remplit de joie.

A chaque séance, je suis heureux de constater les effets positifs sur les participants sur le point physique (développement de capacité telles que la flexibilité, la force, l’équilibre, la coordination, une perte de poids – mais aussi une régression de certaines afflictions telles le mal de dos, les douleurs articulaires et bien d’autres). Connaissant le pouvoir du mental sur le physique, j’observe les bienfaits évidents sur d’autres plans, notamment les émotions et les humeurs, particulièrement grâce à une acceptation et une approche plus positive dans les situations que chacun vit au quotidien.

L’élimination des toxines stockées combinée à la libération d’endorphines dans notre corps sont des éléments clé pour une régénération cellulaire et énergétique qui conduisent à une sensation de mieux-être.

Puisse chacun se donner ce temps régulièrement, seul ou en groupe, pour retrouver cet équilibre physique, énergétique, émotionnel et mental.